Blois: rue Pierre de Blois à l’aquarelle

première phase d'aquarellage de la rue Pierre de BloisVoici la petite dernière, un exercice de classicisme à l’aquarelle. Je livre ici les trois étapes du processus, à l’exception de l’étape préliminaire du dessin, pourtant très importante, qui a été omise ici. Les principales caractéristiques de ce dessin en sont le travail sur la perspective; marquée à gauche par les fuyantes du bâtiment principal, à droite l’escalier et le bâtiment de l’arrière-plan (marqué par son toit). Devant, pour apaiser le tout, les perspectives plates de la passerelle, et du bâtiment du fond derrière les buissons.

Le sujet en est la maison emblématique de la ville de bois, dans la ville haute, en contrebas de la cathédrale, dans la rue dénommée Pierre de Blois (il ne s’agit pas d’un personnage, mais de la pierre du pays, un beau calcaire qui blanchit avec le temps, et probablement même d’un bloc de cette pierre qui obstruait la rue, mais qui est maintenant enlevé). Cette maison, au numéro 13 de la rue Pierre de Blois, est également communément appelée maison de Denis Papin (il n’est pas sûr que Denis Papin y ait jamais habité).

première phase d'aquarellage de la rue Pierre de BloisL’étape numéro un, consiste a apposer les couches de fond, de la manière classique, c’est-à-dire toujours depuis le plus clair vers le plus foncé. Au moment où cette photographie a été prise, on avait déjà ajouté les premières ébauches des pans de bois de la passerelle et du corps principal du bâtiment.

L’étape numéro deux, représente la phase suivante de l’aquarellage de la pièce, c’est-à-dire l’application des couleurs supplémentaires et des premières ombres, ce qui commence à ce stade à donner un peu de profondeur à l’image. On notera que les zones de détail (espace derrière les fenêtres notamment) ont été laissées en blanc à ce stade.

première phase d'aquarellage de la rue Pierre de BloisLors de la dernière et troisième étape, nous avons ajouté les troisième ou quatrièmes couches de couleur, les ombres, et les zones de lumière à l’intérieur des ombres, les détails derrière la fenêtre, ainsi que le titre et la signature à l’encre de Chine sépia, calligraphiée à la plume D Leonardt

L’anecdote amusante du jour est que l’aquarelle sera bientôt exposée dans la maison elle-même au 13 rue Pierre de Blois.

6 réflexions sur “Blois: rue Pierre de Blois à l’aquarelle

  1. //un beau calcaire qui blanchit avec le temps//
    C’est ca qui est bien
    Le probleme de nos constructions modernes
    C’est qu’elles vieillissent mal : LES MATERIAUX

    //L’anecdote amusante du jour est que l’aquarelle sera bientôt exposée dans la maison elle-même au 13 rue Pierre de Blois.//
    Sur un mur en pierre de Blois, pourquoi
    Pas?

    ah! ah!

    l’aquarelle est jolie
    Mais
    (il y a toujours un mais)
    Tant de fenetres, pas de personnage feminin. . .

    ou meme un masque africain
    Abandonne

    ah! ah! ah!

  2. Ah ah! aussi cher r_i_d
    peut-être en ciment de Blois qui sait😉
    bien vu pour le personnage féminin; j’en mets toujours un en principe, mais pas là. j’ai préféré mettre des livres. on ne peut tout de même pas tout ramener au plaisir🙂
    mais rassurons nous, le prochain travail – déjà en cours – tourne autour d’une chanson de Klima (alias Angèle David Guillou: Flurorescent Stars. Le personnage féminin sera là ! je le promets.

  3. Super! en plus ce n’est pas l’angle de vue habituel. Très intéressant de voir les différentes étapes. Nous avons hâte de la voir en vrai. Continue!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s