les pieds dans l’eau …

Ou plutôt les pattes pour ce corbeau du parc Georges Brassens photographié la semaine dernière. Photo prise au 300 mm, au 200ème de seconde, avec 5.6 d’ouverture. Les données EXIF complètes sont disponibles sur Picasa.

au parc Georges Brassens 12-rallyehiver-15012012

https://picasaweb.google.com/lh/photo/Et0kR7jgEZj40Se63M___b5jRy6OZXXRbGYtnixiDMg?full-exif=true

nouvelles photos (graphisme & abstractions)

A la faveur d’un rallye d’hiver qui nous a amené dans tous les coins de Paris sur le thème de la musique, voici quelques photos prises au parc Georges Brassens, dans un magasin de musique des Halles.

les chaises du parc Georges Brassens 12-abstraction
le saxo 12-abstraction
le pavillon 12-abstraction

le kiosque de la place des Vosges

Non, il n’y a pas que DSK place des Vosges, il y a aussi un bien joli parc avec ce kiosque, à la sortie Nord et une bien jolie lumière que j’ai voulue capturer en ce glacial après midi de Février. Et puis il y a aussi des statues moustachues, quasi irréelles, qu’on croirait sorties d’un carnet à croquis de Walt Disney ou Pixar.

From Paris/Ile de France

la statue équestre de Louis XIII au milieu de la place des Vosges. Voir cet autre cliché intéressant, probablement traité via la technique HDR, qui permet à la fois un rendu précis des ombres et des lumières.

From Paris/Ile de France

vue globale du square (cliché HDR, superposition de 3 expositions différentes afin de faire ressortir toutes les nuances). Ce traitement HDR assez conservateur et non exagéré dans les contrastes permet de montrer la puissance de cette technique quand on n’en abuse pas.

From Paris/Ile de France

le dragon du musée Cernuschi

Le musée Cernuschi est caché à la sortie Nord du parc Monceau. Il est superbe et recelle des trésors artistiques. J’y ai promené mon tout nouvel objectif Nikon AFS 50mm 1.4G qui délivre des bokeh (le flou artistique dû à une très faible profondeur de champ) de rêve. En jouant  à fond sur cette très faible profondeur de champ (ouverture max. 1.4 !) , on peut aller jusqu’à donner l’impression que ce dragon sort du brouillard, sur fond de couleurs diffuses provenant du fond de la salle. Données EXIF complètes.

From artyStuff

abstraction à la défense

Il fut un temps, assez ancien maintenant, où l’abstraction était réservée à la peinture, comme pour échapper à la nouvelle discipline qui elle était réservée à la capture du réel. Mais la photo permet souvent d’aller encore plus loin dans l’abstraction que la peinture. Ici on trouvera un mélange de photos véritablement abstraites ou simplement graphiques, comme celle ci-dessous. Cette série fut prise cet après midi à la défense, le quartier d’affaires de Paris.

Album defense-14012012