Réflexions dans une poignée de porte

antimuseum.com-denfert-5422
Les plus âgés se rappelleront une certaine pochette de disque. Ma réflexion sur une vieille poignée de porte près de Denfert Rochereau. Photo manuelle avec mon Nikkor O 35mm f:2

Publicités

Côté Yvelines publie mes photos de St Germain en Laye

J’ai eu la chance et le plaisir d’être interviewé par Olivier Bassine de Côté Yvelines, dont je relaie l’article ci-dessous. Il s’agit d’une brève interview sur St Germain, pourquoi j’aime la ville, quelques points remarquables et des souvenirs de cette superbe ville que j’adore et où j’ai habité – avec quelques interruptions – une quinzaine d’années. J’ai agrémenté l’article de photos originales prises récemment, un des rares jours de cet hiver printanier où la température était juste au-dessus de zéro et les nuages spectaculaires, fournissaient autre chose que du gris sur gris. Côté Yvelines est un nouveau magazine gratuit disponible sur Internet et distribué chez les boulangers et au RER de St Germain (et aussi dans d’autres villes des Yvelines)

par Olivier Bassine de Côté Yvelines

Yann André Gourvennec est un « fan » de Saint-Germain-en-Laye. Vivant aujourd’hui à Paris, il continue de photographier et peindre la ville royale.

On a envie d’y habiter

« Aujourd’hui à Paris, je serais bien resté à Saint-Germain… Cette maison néo-gothique (ci-dessous) date de 1850 et fait partie de ces maisons du XIXe qui semblent redécouvrir le Moyen-Âge. Chaque fois que je rentrais chez moi rue de Tourville, je passais devant. Elle est en mauvais état, les sculptures sont abîmées par la pollution, mais elle est néanmoins très belle et on aurait envie d’y habiter. »

Le maison néo-gothique de la rue de Pontoise. Un riche travail d'orfèvre sur le pourtout de porte.

légende : La maison néo-gothique (1850) de la rue de Pontoise. Un riche travail d’orfèvre sur le pourtout de porte.

Les buvettes parc du château

Une impression de vacances : c’est vraiment sympa quand il commence à faire beau. Il y a des transats et on a l’impression d’être en vacances. Bizarrement, il y a peu de monde l’été.

Les buvettes, sur la Terrasse dans le parc du château : un air de vacances.

légende : Les buvettes, sur la Terrasse dans le parc du château : un air de vacances.

La terrasse Ma balade sportive : Je l’ai découverte en 1984 quand je faisais mon service militaire à Saint-Germain. On nous y emmenait pour faire du sport. Puis, comme je fais du VTT et de la course à pied, j’y passais souvent. Difficile de ne pas l’aimer : il y a de l’herbe et elle est longue (2,5 km).

Un grand classique : la balade de la terrasse.

légende : Un grand classique : la balade de la terrasse.

Les ruelles

Un bon sujet pour photos et aquarelles : C’est marrant, c’est mignon, et c’est typique de Saint-Germain où il y en a beaucoup. C’est en outre un bon sujet d’inspiration pour les photos et les aquarelles (ici, une ruelle qui donne sur la rue au Pain). Je n’ai jamais habité ce genre d’endroit, mais ça me plairait.

Les ruelles, si typiques de Saint-Germain (ici rue au Pain).

légende : les ruelles, si typiques de Saint-Germain (ici rue au Pain).

via Saint-Germain-en-Laye vue par Yann Gourvennec « Article « Côté Yvelines.

mouette mangeant un poisson

Seagull eating dead fish in Essaouira

« talking bird » by Death Cab for Cutie [narrow stairs]

Il y a un grand nombre de mouettes à Essaouira, de types très différents les uns des autres. Celle-ci, probablement un goéland, mangeait un poisson au moment où elle est tombée sous mon objectif, le remarquable objectif 28-300 mm Nikon zoom (ici à 300 mm). L’objectif a soi-disant beaucoup de distortion, mais je n’ai jamais remarqué de problèmes majeurs d’une part, et d’autre part, Lightroom s’endébarrasse très bien. Ce zoom pèse 1 kg et manque de me briser le cou à chaque sortie, mais quelle netteté ! (données EXIF cliquer ici)

cheval au galop

antimuseum.com-DSC_1688

Foin de toute cette neige et de tout ce froid. Voici une vue rassurante et ensoleillée d’Essaouira au Maroc. Je prenais des photos des kite surfers alors que, venant de nulle part à toute vitesse, je vis deux chevaux galoper sur la plage. Par chance, mon Nikon D600 étaitréglé sur l’autofocus automatique (ce qui est inhabituel pour moi), j’ai visé et avec le mode rafale de 3 f/s j’ai pu capturer ce cheval au galop avec la Scala (la tour des fortifications) et la mosquée en arrière-plan. Si vous agrandissez la photo vous verrez que le cheval ne touche pas terre, et que son sabot est suspendu à quelques centimètres au-dessus du sable. Exposition de 0.001 sec (1/2000) ce qui a permis de figer la queue du cheval qui est absolument nette.