La rue Hallé sous de nouveaux angles

La Villa Hallé, les habitués de mon blog la connaissent bien. Il s’agit d’un petit coin fort pittoresque du 14ème arrondissement de Paris.

Bon, il est vrai que les habitués ont été quelque peu délaissés ces temps-ci. Alors voici deux nouveautés, l’une de la villa vue de derrière – lorsqu’on réussit subrepticement à en pousser les grilles – et une autre avec un chat dans un renfoncement.

C’est promis je ne vous laisserai plus seuls si longtemps !

Publicités

Illustration du poème de John Betjeman Devonshire Street, W1

John Betjeman - under a mackerel sky

... under a mackerel sky

Il s’agit une petite rue à la perpendiculaire de Marylebone au nord d’Oxford Street en plein cœur de Londres. John Betjeman, célèbre poète du XXe siècle et même de l’après-guerre, notamment connu pour ses traits d’humour, m’a particulièrement touché par ce poème marqué empreint de fatalisme, qui raconte l’histoire d’un homme dont la fin est annoncée, inéluctable. Radiographie sous le bras, accusatrice, impitoyable, il tient sa femme par la main et regarde la maison d’en face, hautaine, immobile, qui montre ses cheminées de briques se détachant sur un ciel tacheté comme la peau d’un … maquereau ! L’incongruité de la métaphore, m’a encouragé à réaliser ce dessin pour ce poème qui traite presque légèrement un sujet aussi grave, aussi banal, sujet de qui nous revient hélas si souvent en ce moment.

Betjeman a été souvent décrié comme étant un poète ‘léger’, un auteur  qui serait le « poète idéal pour la Reine mère« , mais c’est sans considération pour cette image de marque que, presque par hasard, en parcourant l’anthologie poésie britannique de l’après guerre d’Edward Lucie Smith, j’ai choisi ce poème qui m’a touché par sa simplicité et néanmoins la richesse de son thème, tout en restant léger (à la fin, la vie continue quand même, avec le choix quasi dérisoire du bus ou du métro). L’analyse de Minstrels sur le poème est très juste, ne la ratez pas.

Du point de vue pictural, quelques nouveautés avec de nouvelles couleurs maison, un vermillon français destiné – en lavis opaques et successifs – à rougir les maisons de brique et une terre verte bricolée par mes soins aussi (la couleur en bas de page) qui s’est révélée assez bizarre aussi bien dans sa tenue que son rendu mais qui a produit un effet de moiré bizarre et quasi irréel qui m’a plu et que j’ai décidé de garder.

DEVONSHIRE STREET, W1
The heavy mahogany door with its wrought-iron screen
  Shuts. And the sound is rich, sympathetic, discreet.
The sun still shines on this eighteenth-century scene
  With Edwardian faience adornment -- Devonshire Street.

No hope. And the X-ray photographs under his arm
  Confirm the message. His wife stands timidly by.
The opposite brick-built house looks lofty and calm
  Its chimneys steady against the mackerel sky.

No hope. And the iron knob of this palisade
  So cold to the touch, is luckier now than he
"Oh merciless, hurrying Londoners! Why was I made
  For the long and painful deathbed coming to me?"

She puts her fingers in his, as, loving and silly
  At long-past Kensington dances she used to do
"It's cheaper to take the tube to Piccadilly
  And then we can catch a nineteen or twenty-two".

	-- John Betjeman

Saint Jacques la nuit – 2 étapes

Uniquement 2 étapes pour cette vue nocturne, ce qui s’explique par le parti pris des 2 teintes majeures en opposition. Mais 2 étapes bien délicates car avec 2 nuances d’indigo opaques sur papier 400gr moulin de Larroque fait main. Ce papier a la particularité de ne pas pouvoir se gommer. Erreurs interdites, aussi bien sur le dessin – réalisé à la mine graphite 2b – que l’aquarell car surtout, il y a impossibilité de revenir en arrière sur les teintes et les mélanges et encore moins les bavures.

Moi qui aime prendre mon temps (il suffit de voir les nombreuses étapes nécessaires à la réalisation des toits de Blois) j’en ai été quitte pour travailler vite et de finir les grandes surfaces avant qu’elles sèchent. Une gageure.

La photo n’est pas fantastique car réalisée avec un téléphone, mais elle est suffisante pour donner une idée de ce à quoi peut ressembler le dessin final. Il faudra attendre le scan pouren avoir une meilleure représentation, plus fidèle.

Yann A Gourvennec
#gourvennec

[Fr] Les toits de Blois no.2 – étapes 4 & 5

Nous approchons de la fin de cette aquarelle avec les étapes 4 et 5 qui précèdent les finitions. Certaines parties nécessitant elles-mêmes de nombreux passages ne sont pas comptabilisées comme étapes à part.

Je prépare déjà l’aquarelle suivante qui sera également une sucession de toits (en nocturne) et un prolongement de «St Jacques au réveil».

voir la série des « toits de Blois » sur le blog de l’antimusée

les toits de Blois

les toits de Blois - dans l'étape 4

See and download the full gallery on posterous

Posted via email from Yann A Gourvennec